La nature humaine.

J’entends au travers les paroles de ces hommes et de ces femmes.
La soif de vérité, la course au paradis afin d’éviter les flammes.

Le mépris des autres, pour être au premier rang, perçu différemment.
Des êtres faits d’argile, face à la lumière céleste, brillante divinement.

De la bonté l’homme créa un dégradé des plus important.
Jusqu’à donner place au mal naturellement.

L’âme sombrée, n’est que le résultat de leurs acharnements.
L’arme entre les mains serrées, oubliant larmes et sentiments.

Préférant le cheminement tracé par le sang.
Piété autrefois privilégiée, remplacée par mensonges devenues leurs vérités.

Cela pour un semblant de liberté.

– ©Gökhan Demirel
Publicités

Un commentaire sur “La nature humaine.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :