Cours, saute, vole…

Je marche tranquillement sur une route de campagne;
Autour de moi il n’y a que la nature seulement qui m’accompagne.

Cette force extraordinaire dont je respire l’air;
Est présente dans l’essence même de notre imaginaire.

Les yeux ouverts ou fermés;
Il n’y a plus rien qui puisse me gouverner.

Je cours, car je ne veux plus être rattrapé;
Par cette actualité qui nous dicte notre réalité.

Je saute, comme un animal à l’approche de sa proie;
Afin de saisir par surprise ce destin avant qu’il ne me broie.

Je vole ! Oui je vole ! Tel un oiseau dans le ciel le plus haut !
Même si j’ai les pieds cloués au sol, je ne veux plus que l’on me prenne de haut.

Cours, saute, vole, dit-on pour faire vite;
Car le temps n’attend pas et que les secondes se précipitent…

Qu’à cela ne tienne ! Je préfère prendre mon temps.

©Gökhan DEMIREL

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :