Pensez juste un peu

Les erreurs que l’on commet sont si nombreuses que l’on s’invente des joies plus denses afin d’oublier ce qui nous tracasse.

Mais plus nous commettons d’erreurs et plus nos limites, dans le but d’être heureux, nous dépassent…

Ainsi on se nettoie tant à en paraître dégueulasse…

Oxymore, telles sont nos envies… Tels sont nos penchants… Vivre à en vaincre la mort.

Dédié à marquer le temps, comme tels sont nos selfies.

Oublier nos visages de chair et de sang, transmuter contre celles faites en millions de mégapixels…

Simplement, je suis humain, un homme, un frère et un enfant…
Jamais aussi important qu’au point de faire sonner l’olifant.

Voici ma poésie, ma lettre et mon sentiment…
Je me suis oublié au point de me vivre pleinement…

À travers les écrits, les versets et les sagesses de l’Orient.

©Gökhan Demirel

Publicités

2 commentaires sur “Pensez juste un peu

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :