Amour complexe

J’écris et décris par envie les mouvements de nos cœurs,
Même si je crie par ailleurs la grandeur de notre âme et nos peurs.

Les sourires et les pleurs que nos mots d’écrivent
Ou que nos gestes esquivent…

Au mieux, nous gardons un regard pieux,
Au pire nous parlons de nos fous rires…

C’est le monde de notre film en version longue durée,
Où l’on parle toutes les langues et l’on vit emmuré…

Le souffle court ou coupé,
Limité par l’intelligence de l’homme et du but qu’il s’est fixé…

Brisons l’obscurité via la lumière,
Allumons les torches au ciel d’où tombent déjà les luminaires…

Pris de passion par la pensée,
D’amour ou de joie dont la femme est l’accès…

J’écris mais j’décris pas au mieux l’homme et ses complexités.
Les crises de ses réflexions sans aucune subtilité.

Et je suis un homme rempli d’émotions et comblé de difficultés.

©Gökhan Demirel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :