Magic

Il sort de mon cône, une carte, un As doré ;
un trèfle à quatre feuilles décorée.

Je brille, souris et maquille mes yeux ;
et c’est un lapin, un oiseau, mesdames, messieurs.

Quand je lève la main, retire mon chapeau ;
je disparais sous la colombe et crapaud.

Sur la table, un vase d’où quelques notes se déversent.
Carré, triangle, peu importe la forme, c’est un art qui bouleverse.

Donc laissez-vous guider, je saurais vous border.
Ainsi l’illusion apparaît dans le creux de vos mains ;

regardez !

©Gökhan Demirel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :