Lumière

De fil en aiguille les roses ont éclos
Sous le chant matinal des oiseaux…

L’univers s’en est allé…
Éparpillé dans cette masse étoilée…

Et il reste un lampadaire
Pour le poète solitaire…

Mais l’atmosphère qui règne
S’en va après le gel et le peigne…

Miroir, miroir, mon sombre miroir…
Que crois-tu ?

– Les projecteurs sont éteints
Et la lumière fut !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :