Blog

La vie en rose

Le monde est à l’image de celui qui l’observe, Amour, joie et paix, pour ceux qui se réservent. Vivre selon les principes naturels, Inspirer aux mondes ce qu’inspire l’hirondelle. En mille et une vies, En mille et une nuits. Nous œuvrons pour l’avenir, Revivant le meilleur et le pire. Osant de temps à autre flirter... Lire la Suite →

Publicités

My cup of tea.

J’envoie des roses, de la joie et de l’amour en prose. J’ai monté les marches de l’espoir sans prendre de pause. L’envie est forte, de sourire à vos regards. Du bout du doigt jusqu’au sommet de mon art, Je me nourris de mes échecs et de nos victoires. La douleur unis autant que l’amour est... Lire la Suite →

Silence.

J'entends beaucoup trop de choses, Du son, du bruit et dans les rues beaucoup causent... Parfois tout me parle même la nature, les paysages doux et glacial... Sans attendre le moindre signe, elle se manifeste de manière magistrale. D'autres fois je tends l'oreille afin d'être attentif, Et je comprends le néant qui se veut instructif.... Lire la Suite →

Libérez-moi.

Libérez-moi, Car mon cœur est en émoi. Comment dire ce que je ressens... Que mes roses se fanent pour toi Et tous ces sentiments... Monde, ma Terre, ma chère, Fidèle depuis tant d'années, Tu m'en as fait voir des journées, Des sombres et des plus claires. Tant et toujours passionné. J'ai tout appris à tes... Lire la Suite →

Points de suspension.

Il est vrai que bien souvent mes lettres ne se suivent pas... Mes mots se perdent et perdent le fil jusqu'au delà... Toutes ces idées ciselées qui ne cessent de défiler... Au clair, de lune, ciel,... Il est clair que les mots ne manquent pas... On dit parfois que le sage est trop sage... Mais... Lire la Suite →

Cours, saute, vole…

Je marche tranquillement sur une route de campagne; Autour de moi il n'y a que la nature seulement qui m'accompagne. Cette force extraordinaire dont je respire l'air; Est présente dans l'essence même de notre imaginaire. Les yeux ouverts ou fermés; Il n'y a plus rien qui puisse me gouverner. Je cours, car je ne veux... Lire la Suite →

Bonheur effervescent.

J'ai levé mon verre, levé la tête. J'ai vu dans le ciel, des étincelles et des pâquerettes... Bu d'une traite, en avalant je me suis tu. Versant le thé, je me suis effondré dans les pétales de roses et les feuilles de maté. Alliance de couleurs et de saveurs, en fermant les yeux je me... Lire la Suite →

Simplement.

  J'ai la joie de la tristesse, les maux de l'ivresse, Tant de colères, concentrées sous la douceur d'une caresse. Comment dire qu'il ne s'agit que de simples mots, Quand ceux-ci sont le début et la fin de nos fardeaux. Choisis avec précision, ils peuvent ruiner des rois et des joyaux. Et ils peuvent aussi... Lire la Suite →

Éternelles nuits.

Pensez... les fleurs du mal, Cette tendresse infernale. Au cœur de la nuit, pensez, Cette douceur qui nuit. Noir ou rouge, rouge ou noir, Dans l'étreinte final, il n'y a plus rien que l'on ne puisse boire. Quand la lumière laisse place à la beauté qu'elle n'est pas, Il n'est plus utile de voir, ce... Lire la Suite →

Nouveau souffle.

Cherchant sur les hauteurs, l'espoir d'une lueur. Un regard, un geste, même un sourire qui pleure. L'envie de vivre pleinement l'expérience de la vie. L'ennui d'être ivre en permanence, en quête de survie. Ignorant la crainte et la peur, La perte des proches et leurs valeurs. Au-delà du paysage de nos égaux, De la croisée... Lire la Suite →

À tes côtés.

Je suis un compagnon philosophique, derrière chacun de mes mots se cachent mille et une raisons et tu en es la première. ©Gökhan Demirel

Pensez comme jamais.

Car il est tard, lorsque les mots se suivent, Tard, lorsqu'ils commencent à me suivre. ...tout travail fait avec prudence doit être examiné de la même manière... je pense. Parce que le monde est vaste et que nos envies sont denses, Entre ce que je dis et ce que j'écris, j'édite ce que je ressens... Lire la Suite →

Car je suis…

Pris de passions, d'Amour de toutes les façons. Je me sens épris, oui, de tous vos écrits. Tous ses mots mêlés formant un tableau, Unique, dont les lettres nous collent parfois à la peau. Plus je vous lis et plus je me lie à vos travaux. Ne soyez pas surpris si l'on vous dit un... Lire la Suite →

Il est un…

Lieu où toutes époques se confondent, Vieux et moderne, dans un même monde. Mille et une senteurs emplissent ses ruelles, Familles et amis, tous unis en son centre culturel. Témoins de notre existence, reflétant ce que l'on pense, Ni plus ni moins, la vie de nos ancêtres dont nous suivons la cadence. Miroir de beauté,... Lire la Suite →

Sagesse.

  Il existe autant de nœuds dans l’âme, que de vœux superficiels. Autant de perles que d’étoiles dans le ciel. Autant de mots correspondant à chacun de nos maux. Pourtant, pas un ne vaut ce qu’ils souhaitent. Et tant de couleurs, de valeurs dont nous ne sommes maîtres. Le tout complexe vient de l’être. Lorsque... Lire la Suite →

Elle.

Elle avait été, tout comme le soleil, au petit matin, M’éclairant, tout en se souciant de mes soins. Tel l’été, porteuse de chaleur, entre ses mains, Tenant mon cœur, avec joie, comme un rien. D’Elle, j’avais accepté toutes possibilités, tant nous ne formions qu’un. Être-aimé, elle était mon eau, j’étais son pain. Force d’Amour et... Lire la Suite →

Point d’ancrage.

Perdu à travers l’univers, l’isolé n’est jamais seul. Il lui semble, car c’est hélas ce qu’il ressent. En chacun de ses pas se dessine un destin, un instant nouveau dans le fil du temps. La réflexion divine n’étant jamais loin, fût-elle, qu’il se pose autant de questions qu’il a des penchants. De bon ou de... Lire la Suite →

(Re)Naissance.

A chaque instant une de ces merveilles dans le monde a lieu. A Pâques fut l’une des plus importantes dont tout le monde fait vœux. Renouveau d’une vie, la naissance n’est pas que celle de l’enfant, mais aussi celle de l’homme. Nombreux sont ceux qui, mort pourtant, continuent de vivre. La disparition n’est pas que... Lire la Suite →

Merveille.

"Terre innocente où tout est dédié aux hommes. Création surréaliste entre les mains de ceux que nous sommes."

La nature humaine.

J’entends au travers les paroles de ces hommes et de ces femmes. La soif de vérité, la course au paradis afin d’éviter les flammes. Le mépris des autres, pour être au premier rang, perçu différemment. Des êtres faits d’argile, face à la lumière céleste, brillante divinement. De la bonté l’homme créa un dégradé des plus... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :